porta

porta
Daniela Iaria, "Attraverso la porta bianca-fiume", 39x41 cm, 2004.

lundi 7 décembre 2009

Giovanna Bemporad

Giovanna Bemporad (Ferrare, 1928). Elle publie en 1948 Esercizi, couronné par de nombreux prix. Elle a également traduit l’Iliade et l’Odyssée en italien, ainsi que des poètes français (Baudelaire, Verlaine, Mallarmé, Valéry) et allemands (Hölderlin, Rilke). En 2004, elle publie Lettere di Camillo Sbarbaro e Giovanna Bemporad (1952-1964). Sa traduction de l’hébreu du Cantique des Cantiques a paru en 2006.


C'est comme un jeu
de vents dans la poussière d’un pré
sans frontières, l’anxiété des vivants…
et au seul mot de jeunesse je sens
se serrer mon coeur comme devant une flamme
qui se résout en cendre.

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , De : Aforismi

***


La mer
, , , , , , , , ,(à Gerardo Diego)

Tu délies mes sandales par la dérive
d’une onde : naïade ou nymphéa je me couche
sur ton étincelante, ondulée
chevelure pleine d’ombres, ô mer,
comme si j’étais une déesse libre et nue,
sans harpe ni pupitre, poitrine au vent,
qui, sur un lit d’herbes, à un avenir
d’heureuse paresse s’abandonne…

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , De : Altri esercizi


(édités, avec des variantes d'auteur(e), par Francesco Marotta (blog rebstein.wordpress).)

, , , , , , , , , , , , , , , , ,, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,© les auteurs et CIRCE

4 commentaires:

Valérie a dit…

Bonjour,

aux côtés de la traduction, ne publiez-vous jamais le texte en langue source ? Ce serait un plus à la lecture et sans doute un encouragement à poursuivre en direction des auteurs cités.
Merci en tout cas, belle idée que ce blog !

Circe1 a dit…

Merci de votre réaction, Valérie ! nous avons affiché en fait QUELQUES originaux : dans le cas d'inédits, ou des textes dialectaux. Mais notre (grande) ambition, pour le reste, est bien celle de donner à lire - en fr. bien sûr - des poèmes que nous avons essayé de travailler au maximum pour qu'ils se suffisent à eux-mêmes. Peut-être trop ambitieux ?... En tout cas, la lenteur et la passion que nous y mettons (et quand même une certaine compétence) devraient nous faire lire et surtout accepter ainsi. Et puis, cherchez bien, il y a des links...

Anonyme a dit…

J'ai explorés les liens, bien sûr et trouvé la nourriture qui me manquait ! Ma remarque procédait plutôt de l'idée de "confort visuel" : pouvoir confronter texte original et traduction sans gymanastique d'un onglet à l'autre ! Mais je comprends votre démarche et l'encourage dans sa ferveur. :)

Valérie Brantôme

Irina a dit…

Excellent!